fbpx
Propriétés de la cure de sève de bouleau
Ma trousse naturo

Sève de bouleau, mes conseils naturo pour une cure efficace !

La sortie de l’hiver t’a laissé sur les genoux, le teint grisâtre et le moral dans les chaussettes ?
As-tu déjà eu l’occasion de tester la cure de sève de bouleau ?
Non ? Et bien bonne nouvelle, il n’est pas encore trop tard !

Généralement pratiquée début avril, cette star des cures de printemps regorge de vitamines et minéraux.
Parfait pour se rebooster après plusieurs mois à jouer les marmottes dans son terrier. 🙂

À la fois diurétique, drainante, reminéralisante, anti-inflammatoire et antioxydante, la sève de bouleau offre une véritable cure de jouvence !

Pour qui est-elle indiquée ?
Comment choisir la sève de bouleau ?
Comment tirer le meilleur partie de cette cure ?

Voyons tout ça d’un peu plus près. 🙂

 

Quelques sont les propriétés de la sève de bouleau ?

Diurétique : C’est même l’une des principales propriétés de la sève de bouleau, puisqu’elle augmente le volume des urines.
Ainsi il est fréquent de la voir conseillée en cas d’infections urinaires, pour aider à éliminer les calculs rénaux ou la rétention d’eau.

Drainante : La sève de bouleau a la formidable capacité d’agir sur tous les organes d’éliminations (aussi appelés émonctoires).
Son action se ressentira sur la peau, les poumons, les intestins, mais surtout les reins et le foie, dont elle améliorerait les fonctions d’éliminations.

Reminéralisante : Petite bombe de nutriment, on retrouve dans la composition de la sève de bouleau du fructose, du calcium, du magnésium, du phosphore, du silicium, du zinc, du manganèse, du sélénium, du sodium, du cobalt, du fer, du cuivre, de l’or, du chrome, du lithium et pas moins de 17 acides aminés dont de l’acide glutamique.⁠ Rien que ça ! 😃

Anti-inflammatoire et antioxydante : La sève de bouleau permettrait d’éliminer l’acide urique, les graisses saturées et les déchets organiques, permettant ainsi de soulager les articulations en cas d’arthrose, d’aider à éliminer la cellulite mais aussi à retrouver un teint plus lumineux.

 

 

Propriétés de la sève de bouleau
La sève de bouleau est un véritable trésor de la nature pour drainer les déchets organiques et reminéraliser le corps. À ne pas confondre avec le jus de bouleau, qui est une décoction obtenue à partir des feuilles.

 

Pour qui la sève de bouleau est-elle indiquée ?

En naturopathie si la sève de bouleau convient à tous les tempéraments, elle sera particulièrement indiquée aux nerveux qui ont une plus forte tendance à la déminéralisation.

Elle trouvera sa place pour le plus grand nombre dans un programme d’hygiène vitale personnalisé en cas de :

  • Problèmes de peau, surtout liés à un excès de toxines comme l’acné ou eczéma.
    En plus de la consommer fraîche, il sera même possible de l’appliquer directement sur la peau ;
  • Rhumatismes et douleurs articulaires, en permettant de soulager les inflammations et en participant à l’élimination de l’acide urique ;
  • Cellulite et rétention d’eau, grâce à son action drainante ;
  • Fatigue et déprime saisonnière, par son apport en vitamines, minéraux et oligo-éléments dont de la vitamine C, du magnésium et du lithium ;
  • Surcharge, ballonnements, difficultés digestives. La sève de bouleau permet d’éliminer les déchets organiques accumulés pendant la période hivernale et ainsi favoriser un meilleur confort digestif ; ⁠
  • Infections des voies urinaires, par son effet diurétique ;⁠

 

 

Les indications de la cure de sève de bouleau, en cas de ballonnement ou de surcharge
Fatigue, sensations de lourdeurs ou ballonnements, la cure de sève de bouleau est idéale accompagnée d’un programme d’hygiène vitale.

 

Précautions et contre-indications

En premier lieu, la cure de sève de bouleau sera déconseillée aux personnes allergiques aux dérivés salicylés, au pollen de bouleau mais aussi au céleri (oui oui).
On l’évitera également en cas de diabète, troubles rénaux lourds, d’oedèmes pathologiques ou si l’on suit déjà un traitement à visée diurétiques (interaction médicamenteuse).
En raison de son pouvoir drainant, elle ne sera pas conseillée aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 12 ans.

En cas de doute, n’hésite pas à te faire accompagner par un spécialiste qui saura t’apporter des conseils personnalisés. 🙂

 

Y a-t-il des effets secondaires ?

Chaque personne est unique et donc les effets ressentis le seront aussi.
On peut noter cependant quelques troubles gastro-intestinaux (nausées, diarrhées,…), des céphalées (maux de tête) et parfois quelques éruptions cutanées.
S’ils peuvent être désagréables, ses effets restent cependant transitoires, dûs à l’action de drainage de la sève de bouleau.
C’est même plutôt bon signe, ça veut dire que ça fonctionne et tout devrait rentrer en ordre au bout de quelques jours. 🙂
Cependant si ce n’est pas le cas on stoppe la cure et on consulte. 

 

Comment bien choisir sa sève de bouleau ?⁠

Pour qu’elle conserve toutes ses propriétés, la sève de bouleau doit être 100 % pure, fraîche, sans conservateurs et non pasteurisée. ⁠
Tu en trouveras durant toute la saison du printemps en magasin bio ou sur les boutiques en ligne.⁠

On la trouve généralement conditionnée soit en bouteille, soit en cubi, comme chez Fée Nature ou Vegetal Water.

 

Utilisation

Une cure de sève de bouleau se pratique généralement de 2 à 3 semaines maximum.
L’idéal ? Commencer la journée par un verre de 25cl le matin à jeun, sinon on peut aussi la prendre avant un repas.
Mais pas le soir, sous peine de devoir se relever la nuit pour vider sa vessie ! 🙂

À noter qu’il faudra conserver la sève de bouleau au frais.
Pense à faire de la place dans ton frigo donc. 😜

 

Propriétés de la cure de sève de bouleau
Un verre à jeun le matin de sève de bouleau pour démarrer la journée du bon pied !

 

Comment optimiser les effets d’une cure de sève de bouleau ?

La cure de sève de bouleau ne suffira pas si tu souhaites en ressentir tous les bienfaits (ça serait trop simple !).
Si tu en as l’occasion, le mieux reste encore de te faire accompagner pour avoir un programme d’hygiène vitale personnalisé.

Sinon, voici mes conseils pour optimiser les effets de ta cure.

Limiter, voire supprimer (si le besoin se fait sentir) :

  • Sucres raffinés : sucre blanc, gâteaux, biscuits, viennoiseries,… attention également aux sucres cachés dans les produits industriels ;
  • Source de gluten et dérivés : blé, seigle, épeautre, orge,.. attention là aussi au gluten caché dans les préparations industrielles.
    On optera plutôt pour des produits bruts et naturellement sans gluten comme : le riz, le millet, le quinoa ou le sarrasin ;
  • Viandes rouges et charcuteries : À la place on privilégie les poissons blancs et/ou des sources de protéines végétales comme le quinoa, le tofu, le tempeh ou une association de légumineuses et de céréales ;
  • Excitants : alcool, café, thé noir, tabac,…

Privilégier :

  • Le fait maison. Oui je sais, pas toujours évident dans notre rythme quotidien. Mais le jeu en vaut la chandelle !
    Ainsi on peut limiter la consommation d’additifs tout en évitant de manger trop gras, trop sucré, trop salé, comme c’est souvent le cas avec les plats préparés ;
  • Les légumes verts. On entend par légumes verts tout ceux contenant moins de 20% d’amidon. Ça laisse pas mal de choix. 🙂
    Consommés en soupe, cuits à la vapeur, en crudité ou en jus de légumes, ils apportent fibres, vitamines et minéraux tout en alcalinisant le terrain ;
  • Les bonnes sources de gras.
    Dans la vie, il y a le “bon gras” et le “mauvais gras”. En tête des bons gras, les sources d’Oméga-3 bons pour le coeur, le cerveau et le poids de forme. On optera par exemple pour les huiles végétales (lin, chanvre, cameline,…) et les oléagineux (amandes, noix, graines de chia ou de lin,…).
    On en ajoute dans son alimentation à raison 3 c. à soupe d’huile par jour et une poignet d’oléagineux (à faire tremper quelques heures si besoin pour les rendre plus digeste).
    À noter que les Oméga-3 sont très sensibles à la chaleur, mieux vaut donc consommer ces aliments crus.

Pour compléter une bonne alimentation, rien ne vaut un peu d’activité physique !
On opte pour un sport doux comme la marche (dans la nature c’est encore mieux), la natation, le yoga, le pilates ou encore le tai-chi.
Pratiqué au moins 30 minutes par jour, il va activer la circulation sanguine et lymphatique tout en boostant sa bonne humeur.

Bref, on fait une pause et on en profite pour se mettre au vert. 🙂

 

partager l'article sur Pinterest
Partager sur Pinterest

 

En résumé, la sève de bouleau est un formidable trésor de la nature qui permet de nettoyer et revitaliser l’organisme en douceur.
Sauf contre-indication, elle permet de réaliser une cure de détoxification printanière en douceur grâce à ses propriétés drainante, diurétique, anti-inflammatoire et reminéralisante.
De quoi rentrer dans les beaux jours avec plus de tonus et de légèreté. 🙂

 

 

Cet article t'a plu ? N'hésite pas à le partager pour le faire connaître :)
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *